Warenkorb

Sie haben noch keinen tolino eReader? Jetzt informieren.

La maison des brouillards

Un thriller berlinois

Ravie de s'extraire de son quotidien monotone, Doro accepte sans hesiter de travailler sur une affaire classee. Mais elle s'apercevra bien vite que les apparences sont trompeuses, et que l'affaire est peut-etre bien plus complexe qu'il n'y paraissait au depart...Doro Kagel est journaliste a Berlin ; son fils est parti a l'universite, elle peine a joindre les deux bouts, vivant du maigre salaire que lui rapportent ses piges et de quelques cours qu'elle donne a l'universite, elle est celibataire depuis trop longtemps, et n'a meme plus envie de sortir de chez elle.Jusqu'au jour ou sa redaction lui propose d'ecrire un article sur une affaire classee, la "e;nuit sanglante d'Hiddensee"e; : deux ans auparavant, trois personnes avaient en effet ete retrouvees assassinees sauvagement dans la belle maison de verre de l'architecte Philipp Lothringer, sur la petite ile paisible d'Hiddensee, un lendemain de tempete. Et la meurtriere presumee est quant a elle dans le coma, ce qui rend tout proces impossible. Un reunion d'anciens camarades de lutte qui aurait mal tourne ?L'investigation menee par Doro Kagel est ponctuee par des flashbacks narratifs, et on decouvre en meme temps qu'elle - parfois meme avant elle - ce qui est vraiment arrive cette nuit-la, dans la Maison des brouillards.Eric Berg signe un premier thriller policier qui prend aux tripes, et nous transporte loin, bien loin, sur cette petite ile d'Hiddensee, tant et si bien qu'on se croirait presque plonge dans l'univers de Shutter Island.EXTRAITTrois morts, une personne dans le coma, tel etait le bilan de la nuit sanglante de Hiddensee qui, deux ans plus tot, avait secoue cette petite ile de la Baltique. La nouvelle du massacre etait passee au journal televise national juste avant le sport, et l'expression nuit sanglante avait ete definitivement consacree par le reportage d'un quotidien a sensation. A la une, les photos des victimes en noir et blanc, style passeport, flottaient sinistrement entre des titres en capitales enormes. En page deux, c'etait la consternation, le choc pour les survivants, les familles des victimes, les voisins, avec, tout en bas, un zeste de colere : Pourquoi ces meurtres ? Le drame aurait-il pu etre evite ? Y avait-il eu negligence, imprudence ? Aussitot apres les obseques, le silence etait retombe, principalement parce qu'il n'y aurait pas de proces. Car la personne dans le coma etait l'auteur suppose des faits, et, tant qu'elle demeurerait inconsciente, l'affaire dormirait avec elle.CE QU'EN PENSE LA CRITIQUEUn denouement fracassant, une intrigue bien menee de bout en bout. Des personnages bien travailles. Un style fluide. - Blog SangpagesL'histoire, aux multiples rebondissements, ne vous laissera pas fermer l'A il avant d'en avoir termine avec elle. - Marine Stisi, Toute la cultureA PROPOS DE L'AUTEUREric Berg est un auteur allemand, ne en 1967, et dont le vrai nom est Eric Walz. C'est de ce nom qu'il signe ses romans historiques et qu'il est connu en Allemagne. La Maison des brouillards est son premier polar, d'ou le choix d'un pseudonyme.
… weiterlesen
  • Artikelbild-0
eBook kaufen

Beschreibung

Produktdetails

Format ePUB i
Kopierschutz Ja i
Seitenzahl 400 (Printausgabe)
Erscheinungsdatum 06.04.2017
Sprache Französisch
EAN 9782889440177
Verlag BrightSummaries.com
Dateigröße 727 KB
eBook
eBook
12,99
12,99
inkl. gesetzl. MwSt.
inkl. gesetzl. MwSt.
Sofort per Download lieferbar
Sofort per Download lieferbar
eBook kaufen
Vielen Dank für Ihr Feedback!
Entschuldigung, beim Absenden Ihres Feedbacks ist ein Fehler passiert. Bitte versuchen Sie es erneut.
Ihr Feedback zur Seite
Haben Sie alle relevanten Informationen erhalten?
Ihr Feedback ist anonym. Wir nutzen es, um unsere Produktseiten zu verbessern. Bitte haben Sie Verständnis, dass wir Ihnen keine Rückmeldung geben können. Wenn Sie Kontakt mit uns aufnehmen möchten, können Sie sich aber gerne an unseren Kundenservice wenden.

Kundenbewertungen

Es wurden noch keine Bewertungen geschrieben.

FAQ